Vous êtes ici : Accueil > Archives > Archives 2013-2014 > Ça c’est déjà passé cette année > Dom Juan : 40 personnes captivées
Par : webmestre
Publié : 12 mars 2014

Dom Juan : 40 personnes captivées

La "magie" s’était installée au "CAFE" à Tain l’Hermitage pour 40 privilégiés captivés.
Était-ce par les mots de Molière au travers d’extraits choisis de cette pièce fascinante, dérangeante ?
Était-ce par la prestation complice de Philippe Vialle (le prof de lettres modernes) et Jean-Claude Arnaud (le comédien) ?
Était-ce par le cadre surprenant pour ce type d’intervention ?

En tout cas nous avons partagé un moment unique, fort, exceptionnel autour des ambiguïtés d’une pièce, censurée dès sa 2ème représentation (puis réhabilitée), mais qui fascine et dérange par l’immoralité d’un grand seigneur méchant homme, révélateur des vices et des ridicules de la comédie sociale et qui conserve aujourd’hui encore tout son pouvoir de questionnement.

Bien attablés devant son verre, chacun a pu se réinterroger sur des situations sociétales évoquées dans la comédie, et formidablement reprises, resituées pour nous par les commentaires de Philippe et le coffre de Jean-Claude pour déclamer ou lire les extraits.

Dom Juan est l’archétype du libertin, séduisant, beau parleur, hypocrite, inconstant... prêt à jouer le jeu des puissants qui produisent les règles d’une morale qu’ils transgressent et qui n’a que faire du salut de son âme.

Dans l’acte V scène 2 ne dit-il pas "(...) l’hypocrisie est un vice à la mode et tous les vices à la mode passent pour des vertus."

Déjà fort apprécié l’an passé pour Victor Hugo, "notre" duo Philippe/Jean-Claude est très attendu par tous pour présenter un nouvel auteur en 2014/2015.

Robert