Vous êtes ici : Accueil > Archives > Archives 2015-2016 > L’album photos > Papeterie EMIN LEYDIER
Par : webmestre
Publié : 9 mai 2016

Papeterie EMIN LEYDIER

UPVH DECOUVERTE DES ENTREPRISES

La papeterie EMIN LEYDIER 
OU L’économie circulaire en action à l’image du cycle vertueux de la nature

Un groupe de l’Université Populaire Vivarais Hermitage a été accueilli sur le site de Champblain à Laveyron par M. Francis Michel, directeur d’exploitation et Mme Oriane Marion, responsable des ressources humaines.
Emin Leydier est un groupe français, leader de la vente de papier pour ondulé. Ce groupe est né de la fusion en 1975 d’une papeterie, créée en 1859 à St Vallier et d’une cartonnerie créée en 1920 à Oyonnax.
Emin Leydier comprend deux papeteries : Nogent et Champblain, et 4 cartonneries : Oyonnax, Châteauneuf-la-forêt, Montsûrs et Poix-de-Picardie.

1000 personnes travaillent ; 354 millions d’euros de chiffre d’affaires
Pour l’usine de Champblain, c’est 310 salariés qui se relaient 24 heures/24.
Les PCR ou vieux papiers récupérés dans le sud-est principalement, 537 000 tonnes/an, sont hélas acheminés par la route, cependant, quelques wagons sncf sont affrétés. Une réflexion est à l’étude pour utiliser des barges sur le Rhône et ainsi réduire la pollution.
La gestion de l’eau est maîtrisée. 100 % des eaux sont contrôlées ; les eaux rejetées sont traitées et contrôlées par une station biologique.
L’entreprise est engagée dans la prévention : 8000 heures de formation/an pour 90 000 €.

Accompagné d’un salarié de l’usine, équipés de chaussures de sécurité et blouson fluo, le groupe a déambulé, de passerelle en passerelle… Il a pu voir l’arrivée, sur des tapis roulants, des vieux papiers déversés et broyés dans un énorme pulpeur afin de séparer le papier des autres déchets (plastique, fibre…) et devenir pâte.
Celle ci s’enroule sur des cylindres sécheurs à une vitesse vertigineuse pour sortir en une énorme bobine (5,20 ou 7,45 de large pour une production de 1500 tonnes/jour) de papier d’emballage sous l’œil expert de quelques employés maîtrisant l’outil informatique et présents pour pallier aux aléas de la fabrication.

Le groupe de l’UPVH est désormais « incollable » sur la fabrication du papier à base de papiers recyclés !