Vous êtes ici : Accueil > Archives > Archives 2016-2017 > Programme 2016-2017 > Société - Citoyenneté - Éducation > Des migrants de l’utopie : les néo-ruraux en Ardèche depuis les années (...)
Par : webmestre
Publié : 10 août 2016

Des migrants de l’utopie : les néo-ruraux en Ardèche depuis les années 1960

Catherine ROUVIERE
Agrégée, docteure en Histoire, chercheuse au CNRS Université Paris 1

Pourquoi depuis les années 60, l’Ardèche est-elle la destination pionnière et emblématique de vagues successives de populations urbaines désireuses de retourner à la terre ? Des précurseurs, tel Pierre Rabhi, aux "nouveaux autarciques" des années 2000, en passant par les hippies post-soixante-huitards, quels sont les ressorts de cette démarche et qu’expriment ces populations à l’égard de la société ? Comment s’effectue la rencontre, puis l’acculturation entre anciens et nouveaux habitants ? Quels en sont les résultats à l’échelle local ?

En mobilisant une grande variété de sources, Catherine Rouvière, docteure en histoire et chercheuse (université Paris 1-CNRS), analyse l’évolution du profil de ces néo-ruraux et de leurs motivations au gré du contexte économique et politique. Puis elle montre que leur intégration longue et difficile transforme leurs lieux d’implantation en autant de foyers d’expérimentation multidimensionnelle revitalisante, tandis que la dynamique migratoire en direction des campagnes s’amplifie depuis les années 2000.